ORNIÈRES
CIELS DE TRAÎNE
M0N AM0UREUX
HEUREUX
SINON ?
À L'AFFICHE
DIFFUSIONS
PHOTOS
EXTRAIT
JOUR PAR JOUR
GENERIQUE
COMMENTAIRES
Ornières - Jour par jour

Janvier 2011 : Prix du public au festival de Vaulx-en-Velin !

Le film était projeté lors de la nuit courte du festival francophone de Vaulx-en-Velin, durant laquelle se jouait le prix du public.
La nuit courte, c'est une sacré expérience. 23 films courts enchaînés. Et des bons !

Ornières au cinéma Les Amphis

Avec juste deux pauses au coeur de la nuit pour un petit verre ou une soupe à l'oignon. Autour de vous, les gens quittent leurs chaussures et s'installent confortablement, qui avec son petit coussin, qui avec son plaid sur les genoux.

On pique parfois un peu du nez sur un film qui traîne en longueur. Je suis pour ma part très content de tenir admirablement le coup, pour quelqu'un qui n'a que très peu dormi cette semaine, tout occupé par un tournage de film institutionnel... je vois des jeunes qui n'ont même pas la vingtaine et qui sont déjà endormis ! Et pourtant, autour des quatre heures, sur un film qui prend tout son temps pour raconter le lent désespoir amorphe d'un type que sa femme a quitté et qui sombre lentement dans une lente dépression, j'avoue, je sombre un instant dans la torpeur. Or, quand je dors... je ronfle. Alors, en plein milieu d'une salle de cinéma, au milieu d'un film silencieux, ça craint un peu.

Heureusement, je reviens assez vite à la conscience. Enfin, je crois... tant le film suivant est surréaliste. On rit un peu avec Nelly et Alice, mais ce sont surtout les nerfs qui lâchent. Quelques belles découvertes encore, et ce sont les croissants et le café au petit matin, le regard vide, la tête pleine d'images.

Chouette surprise le lendemain : le public a choisi Ornières ! Je rêve encore ?

Avant   Remonter de jour en jour  ou Repartir du début